Dieppe et le Canada

une mémoire en commun

Le fracas des bombes, les galets ensanglantés, une ville dévastée, un peuple meurtri… Le 19 août 1942, le raid allié sur Dieppe scellait dans le sang les liens déjà solidement tissés au fil des siècles entre les habitants de notre ville et nos cousins canadiens.

Quatre-vingt années se sont écoulées. Jamais nous n’avons oublié. Chaque année, avec les habitants, les représentants d’associations, les représentants d’ambassades, les élus du territoire, nous nous souvenons de ces jeunes hommes venus tenter de libérer notre ville et l’Europe de l’envahisseur nazi.

Les derniers vétérans se sont éteints. Et il est de notre devoir à tous de prolonger le souvenir, car l’oubli fait le lit des obscurantistes, de ceux qui voudraient effacer méthodiquement et froidement les leçons de notre histoire collective.

La guerre qui fait rage en Ukraine, sur le continent européen, nous rappelle que la paix ne tolère aucun relâchement, aucun égarement.

C’est pourquoi nous avons fait le choix de faire de l’année 2022, celle qui célèbre l’union de Dieppe et du Canada en nous appuyant sur l’action culturelle et en plaçant les jeunes générations au cœur des échanges.

Non pas pour faire reposer sur leurs seules épaules le poids des souffrances du passé mais pour les éveiller sur ce qui fonde l’avenir de nos sociétés, la tolérance et l’amitié entre les peuples. En 2022, à Dieppe, tous ensemble, nous ne les oublierons pas.

Sarah Khedimallah
conseillère municipale
déléguée au Devoir de
mémoire, à la Culture
de la paix et aux Relations
avec le Canada

Nicolas Langlois
maire de dieppe
conseiller départemental
de Seine-Maritime